Risques professionnels

Un guide complet sur les différents types de dangers professionnels avec des exemples de risques qui peuvent être présents sur le lieu de travail. Comment les identifier, comment les signaler et quel outil de signalement des risques utiliser ?

Published 28 Avr 2022

Quels sont les risques sur le lieu de travail ?

Les risques professionnels sont les sources de dommages potentiels pour quelqu'un ou quelque chose dans tout environnement de travail. Il peut s'agir de matériel ou de toute activité susceptible de provoquer des blessures dans des conditions spécifiques. Il convient de les éliminer dès qu'ils sont identifiés afin de prévenir les incidents ou les décès sur le lieu de travail.

Les 6 types de risques sur le lieu de travail les plus courants

Les risques professionnels peuvent être négligés car l’entreprise n’en a pas forcément conscience. Identifier les problèmes de sécurité sur le lieu de travail peut aider à prévenir la probabilité d’incidents, d’accidents ou de quasi-accidents sur le lieu de travail. L’OSHA identifie les 6 dangers les plus courants sur le lieu de travail comme suit :

Les 6 risques les plus courants sur le lieu de travail

Les 6 risques les plus courants sur le lieu de travail

Sécurité

Un risque de sécurité est le type de risque le plus courant car il est toujours présent sur un chantier de construction. Les conditions de travail sont dangereuses et peuvent causer des blessures, des maladies ou, dans les cas les plus extrêmes, entrainer la mort. Voici les principaux risques de sécurité sur le lieu de travail :

  • Déversements sur le sol ou risques de trébuchement à cause des allées bloquées ou des cordons traversant le sol ;
  • Travailler en hauteur, notamment sur des échelles, des échafaudages, des toits ou toute autre zone de travail surélevée ;
  • Machines et pièces mobiles non protégées; protections enlevées ou pièces mobiles qu’un travailleur peut toucher accidentellement ;
  • Les risques électriques tels que les cordons effilochés, les broches de terre manquantes, le câblage inadéquat ;
  • les espaces confinés; et
  • Les risques liés aux machines (verrouillage/étiquetage, sécurité des chaudières, chariots élévateurs, etc.)

Biologique

Les risques biologiques sont associés au travail avec des animaux, des personnes ou des matières végétales infectieuses. Les travailleurs les plus exposés sont ceux qui travaillent dans les écoles, les garderies, les collèges et les universités, les hôpitaux, les laboratoires, les services d’intervention d’urgence, les maisons de repos et les activités de plein air. Voici les types de risques biologiques auxquels les travailleurs peuvent être exposés :

  • le sang et les autres fluides corporels ;
  • les champignons/moisissures ;
  • les bactéries et les virus ;
  • les piqûres d’insectes
  • les déjections d’animaux et d’oiseaux.

Produits chimiques

Les risques chimiques sont présents lorsqu’un travailleur est exposé à toute préparation chimique sur le lieu de travail, sous quelque forme que ce soit (solide, liquide ou gazeuse). Les produits chimiques peuvent être plus sûrs pour les autres, mais pour certains travailleurs sensibles, même les solutions les plus courantes peuvent provoquer des maladies, des irritations cutanées ou des problèmes respiratoires. Les travailleurs doivent être conscients des risques chimiques suivants sur le lieu de travail :

  • Les liquides comme les produits de nettoyage, les peintures, les acides, les solvants – surtout si les produits chimiques se trouvent dans un récipient non étiqueté ;
  • Les vapeurs et fumées qui proviennent de la soudure ou de l’exposition à des solvants ;
  • Des gaz comme l’acétylène, le propane, le monoxyde de carbone et l’hélium ;
  • Les matériaux inflammables comme l’essence, les solvants et les produits chimiques explosifs ; et
  • Les pesticides.

Ergonomique

Les risques ergonomiques surviennent lorsque le type de travail, les positions du corps et les conditions de travail exercent une pression sur le corps. Ce sont les plus difficiles à repérer, car on ne remarque pas toujours immédiatement la tension exercée sur le corps et les dommages que ces dangers occasionnent. Une exposition à court terme peut entraîner des « muscles endoloris » le lendemain ou dans les jours qui suivent l’exposition, tandis qu’une exposition à long terme peut entraîner des maladies graves à long terme. Les risques ergonomiques comprennent les éléments suivants :

  • Poste de travail ou chaise mal ajusté ;
  • Levée fréquente de charges ;
  • Mauvaise posture ;
  • Mouvements maladroits, surtout s’ils sont répétitifs ;
  • Répéter les mêmes mouvements encore et encore ;
  • Devoir utiliser fréquemment une force trop importante ; et
  • Vibration.

Apprenez-en davantage sur l’ergonomie sur le lieu de travail et sur les 10 principes ergonomiques simples à suivre. Consultez également ces listes de contrôle gratuites pour l’évaluation ergonomique.

Organisation du travail

Les risques liés à l’organisation du travail sont des facteurs de stress qui provoquent des tensions, de l’anxiété ou des contraintes chez les travailleurs. Ils peuvent être vécus à court terme (stress) ou à long terme (tension) et sont associés à des problèmes sur le lieu de travail tels que la charge de travail, le manque de contrôle et/ou de respect, etc. Voici des exemples de risques liés à l’organisation du travail :

  • Les exigences de la charge de travail ;
  • La violence sur le lieu de travail ;
  • Intensité et/ou rythme ;
  • Le respect (ou le manque de respect) ;
  • Flexibilité/Contrôle ou dire les choses ;
  • Soutien social/relations ; et
  • Le harcèlement sexuel.

Physique

Les risques physiques sont des facteurs présents dans l’environnement qui peuvent nuire au corps sans nécessairement le toucher. Les risques physiques sont les suivants :

  • Rayonnement : y compris les rayonnements ionisants et non ionisants (CEM, micro-ondes, ondes radio, etc.) ;
  • Exposition prolongée au soleil/rayons ultraviolets ;
  • Les températures extrêmes – chaudes et froides ; et
  • Un bruit fort et constant.

Les employeurs, les gestionnaires et les responsables de la sécurité peuvent réduire les risques courants sur le lieu de travail en établissant des protocoles de sécurité adéquats, des procédures d’identification des risques et en procédant à des évaluations régulières des risques.

Qu’est-ce que l’identification des dangers ?

L’identification des dangers est une pratique d’évaluation des risques qui vise à identifier et à enregistrer les risques de sécurité et les dangers professionnels afin de garantir la sécurité des travailleurs et du personnel. L’identification des risques est généralement effectuée :

  • lorsque de nouveaux processus, équipements et/ou machines sont introduits dans le flux de travail standard ;
  • avant chaque poste ;
  • dans l’exécution du travail ;
  • au cours d’inspections formelles ou informelles
  • après que des incidents se soient produits.

Avantages

Il incombe à l’employeur d’informer, d’éduquer et de former ses employés sur les risques professionnels. Il est primordial de garantir un environnement sûr et sain, non seulement pour les employés mais aussi pour les clients. La détection précoce des risques et la mise en œuvre de pratiques de sécurité aideront l’entreprise à atteindre ses objectifs. Cela aiderait aussi à :

  • prévenir de nombreuses blessures et maladies liées au travail ;
  • améliorer le respect des lois et des règlements ;
  • réduire les réparations coûteuses et les dommages inattendus ;
  • améliorer l’engagement, la productivité et l’efficacité des employés ; et
  • stimuler les opérations commerciales globales.

Comment identifier

Le fait de ne pas repérer les risques peut souvent entraîner des blessures graves et des dangers sur le lieu de travail. Tous les programmes de sécurité et de santé doivent identifier et évaluer les dangers de manière cohérente afin de garantir que tous les travailleurs sont en sécurité et protégés.

Une procédure d’identification des dangers est réalisée grâce à un effort de collaboration entre les employeurs et les travailleurs. Une procédure étape par étape pourrait être la suivante :

  1. Recueillir des informations sur les dangers existants qui sont susceptibles d’être présents sur le lieu de travail. Voir les modèles gratuits d’identification des dangers.
  2. Effectuer des visites régulières du site pour identifier les nouveaux dangers.
  3. Examiner les rapports d’accidents et de quasi-accidents pour approfondir les causes profondes et les lacunes du programme. Parcourez les modèles gratuits de rapport d’incident.
  4. Identifier les points communs parmi tous les incidents, maladies et dangers enregistrés. Il faut également tenir compte des dangers présents dans les tâches non routinières.
  5. Déterminez le niveau de risque, l’importance et la fréquence de chaque danger pour savoir lequel doit être classé par ordre de priorité. Téléchargez gratuitement des modèles d’évaluation des risques.

5 Mesures de contrôle des risques

Pour contrôler et prévenir efficacement les dangers, le National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH) a développé la hiérarchie des contrôles afin de guider les entreprises dans la mise en œuvre de solution de contrôle réalisables et efficaces. Il existe 5 types de contrôles qui peuvent être appliqués, chacun étant destiné à un objectif spécifique :

 

  1. Élimination – cette solution est considérée comme la méthode la plus efficace. Elle supprime ou élimine physiquement le danger de l’environnement où il présente des risques pour les personnes (par exemple, les équipements, machines, outils ou matériaux dangereux).
  2. Substitution – cette solution agit comme la deuxième défense. Elle remplace le danger par quelque chose de moins dangereux ou non dangereux. Par exemple, remplacer un produit chimique de nettoyage par un produit qui ne produit pas de fumées nocives.
  3. Contrôles techniques – lorsqu’un danger ne peut être maîtrisé au moyen des deux premiers contrôles, la meilleure option suivante consiste à appliquer des contrôles techniques. Cela signifie qu’il faut réorganiser l’environnement de travail pour isoler les personnes du danger. Par exemple, en plaçant des clôtures autour des zones où se trouvent des équipements à haute tension.
  4. Contrôles administratifs – moins efficaces que les contrôles ci-dessus, ils assurent néanmoins la sécurité des personnes en les orientant vers des procédures de travail plus sûres par le biais de panneaux d’avertissement, d’étiquettes et de formations.
  5. EPI – En tant que dernière ligne de défense, les EPI (équipements de protection individuelle) sont conçus pour doter les personnes de l’équipement adéquat pour combattre les dangers. Les EPI courants comprennent les casques ou les casques de chantier, les lunettes de protection, les gants, les bottes, les respirateurs et les vêtements à haute visibilité.

Un outil pour repérer facilement les dangers

Une évaluation traditionnelle des risques basée sur le papier et le crayon implique de transporter de nombreux documents et un appareil photo pour documenter manuellement les risques identifiés dans l’installation. Ce processus implique une compilation manuelle des données recueillies qui est lourde et sujette à des erreurs. Ces tracas peuvent être évités grâce à iAuditor de SafetyCulture, un logiciel d’inspection et des solutions d’applications mobiles.

Avec iAuditor, les utilisateurs peuvent effectuer des évaluations des risques rapidement et avec précision à l’aide d’un appareil mobile. La saisie dans l’application des dangers identifiés et l’attribution d’actions correctives aux personnes appropriées peuvent rationaliser les processus de notification afin de résoudre immédiatement les problèmes.